Français Italiano English 
En cours de chargement... Veuillez attendre quelques instants le chargement complet de la page
X

News

 


EMail :  

Ci dessous vous pouvez trouver des informations sur l'évolution du marché immobilier au niveau mondial, européen et français. Vous lirez également des articles sur les évolutions concernant le visa shengen et encore les tendances du marché.
Bon Blog à vous tous !
News
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious
News marché immobilier en europe

Europe

News du marché immobilier en Europe
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Le marché de la transaction immobilière dans 19 pays d'Europe

Les tendances du marché immobilier dans les pays européens 26/09/2008 
 
ETUDE UNIQUE EN EUROPE :
LE MARCHE DE LA TRANSACTION IMMOBILIERE DANS 19 PAYS D'EUROPE

Depuis 2002, ERA immobilier conduit une grande enquête annelle dans chacun des 20 pays d'Europe où ERA est présent.
Toutes les données clés du marché sont comparées : facteurs économiques, taux de crédit, population, volume de transactions, évolution des prix, nombre d'agences, délais de vente…

Eléments marquants 2007
Atterrissage en douceur du niveau de prix en 2007 pour certains pays et amorce de décote pour d'autres

CAPITALES EUROPEENNES : Luxembourg conserve sa première place et Ankara figure au dernier rang du classement.
Luxembourg se maintient en première place (462 000 €), devant Berne (454 000 €) qui évince Londres (425 235 €).
Dublin (397 507 €), Madrid (404 000 €) et Paris (372 000) s'alignent respectivement quatrième, cinquième et sixième rangs.
Sofia (84 694 €) et Ankara (74 456 €) sont parmi parmi les capitales les moins chères.

En moyenne, 71,5% des Européens sont propriétaires de leur logement en 2007, soit une progression de 2,6 points par rapport à 2006 (68,9%).

Baisse du volume de transactions pour l'Allemagne (-9% environ), l'Espagne (-15%), la Grande Bretagne (-5%), l'Irlande (-30%), l'Italie (-5%), les Pays Bas (-9%), le Portugal (-14%) et la Suède (-6%).

Tendances à venir
Ralentissement général :
Net retournement pour : la Grande Bretagne, l'Espagne, l'Irlande.
Contraction pour : l'Allemagne, l'Autriche, la France, l'Italie, la Suède.
Stagnation pour : Chypre, la Bulgarie, la Roumanie, la République Tchèque, la Turquie.

http://www.toute-la-franchise.com/article-5446-les-tendances-du-marche-immobilier-dans-les-pays-europeens.html
Voir la fiche du réseau ERA IMMOBILIER
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

La Hausse de l'immobilier Biélorusse avant la fin de l'année ne se fera pas.

Dans le marché de l'immobilier Minsk - tendre la main depuis le début du accalmie année. Comme les vendeurs au printemps activé mis plus d'appartements à vendre, tout le monde attendait - «réveiller» les acheteurs et les prix vont augmenter légèrement. Mais même une augmentation des prix symbolique ne s'est pas produit .

  • En Juillet , presque plat acheté plus actif que dans Juin - dit que la situation sur le marché , le président de l'Association biélorusse des biens immobiliers Prostolupov Nicholas . - Mais cela est seulement dû au fait que le marché une quantité suffisante d'appartements à bas prix . En Juillet , ils ont acheté en août à nouveau calme - jusqu'à ce qu'il recueilli un nombre suffisant de propositions de budget . Dans un tel " fluctuant " état du marché et le restera jusqu'à la fin de l'année . Aucune réduction de prix, ou augmenter l'activité des clients Je ne prévois pas .

  • Ce qui est maintenant un appartement pas cher à Minsk ?

  • Le moins cher studio - Khrouchtchev . Ils sont maintenant dans la gamme 38 à 41 mille dollars une sélection suffisamment large . Un bon choix et le niveau (33 - 35 mètres carrés . , Coin ) panelek entre 42 - 45 000 . Au bas de la fourchette de prix sont maintenant les appartements qui sont 10% moins cher que le prix désigné . Alors Khrouchtchev à 35 , les panneaux de 38 - 40.

  • Voir realt.by site , il ya donc également 35 panneaux !

  • Ce sont en vente maintenant , mais ils - unités . Le prix moyen du mètre carré est maintenant dans les opérations - 1250 dollars . Ainsi, il a été il ya deux mois , et il ya six mois .

Que faire jusqu'à ce que les prix sont ?
Les vendeurs peuvent , et le rêve que le prix de leur mètre carré tirera au niveau d'avant la crise , mais jusqu'à présent, il est clair que cela ne se produise au début de l'année prochaine . Ceux qui sont conscients des réalités économiques et ont peu d'épargne désormais vendre leurs pièces edinichki - kopeck , le rapport que certaines des économies et acheter un logement plus spacieux .

  • les vendeurs sont à quelques pas sur le prix ?

  • Presque chaque transaction donne au vendeur le prix, mais très rarement - plus de deux mille dollars . Vraiment prêt à négocier que ceux qui sont très urgent de vendre un appartement .

  • Maintenant, les banques de crédit agressive sur le marché du logement . Rappelons que les taux d'intérêt sont tombés : pour les plus démunis - déjà en hausse de 14 - 15% , pour nenuzhdayuschihsya - jusqu'à 17 % . Il en quelque sorte sur le prix ?

  • n ° La réduction actuelle des taux sur les prêts suffisants pour stimuler le marché , il n'est pas temps. Intérêts sur les prêts est encore élevée pour la grande majorité des gens , résoudre leurs problèmes de logement . Credit prises principalement dans la construction de ces gens qui n'ont pas assez d'argent pour 10 plats - 20 mille dollars .

Nouveau : bonne , mais peu
  • Pouvons-nous supposer que le marché immobilier est gelé parce que plus récemment émergé ?

  • Minsk construit rythme trop lent , cette année, une proposition de projets de construction de petite taille. Ces maisons qui traitait en 2010 , presque tous vendus. Demeurés non réclamés que des images à des prix élevés. Chers Appartement " accrocher " des développeurs et pour deux ans. Parmi les appartements qu'ils louent à 2011 - 2012 ans de sélection , mais pas beaucoup . la construction de logements de masse parce qu'il n'y avait pas de reste .

  • En théorie : ce qu'il y aura dans la maison beaucoup moins cher Minsk ?

  • le prix est influencé principalement offre et la demande . Au Bélarus, plus de 200.000 familles sont d'améliorer les conditions de logement , et sont disponibles à la vente 10 mille logements . C'est 20 fois la demande , bien que différé , dépasse l'offre.

Création d'un parc de logements n'est pas forte , même dans un avenir proche , pour le rendre moins enclins à acheter un appartement , lui aussi, est impossible - Migration de Minsk dans les zones non-respect .

  • Et les villes satellites annoncés? Ils pourraient «décharger» de Minsk ?

  • Dans la ville satellite d'infrastructure normale (transport, soins de santé , écoles maternelles et primaires , centres commerciaux ) apparaîtra dans le meilleur des cas en dix ans . Mais sans l'infrastructure dont elles auront peu de chances de construire Minskers .

/ Komsomolskaïa Pravda 
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Avis d'imposition pour la taxe d'habitation

L'envoi des avis d'imposition pour la taxe d'habitation et la contribution à l'audiovisuel public a commencé début octobre.
La taxe d'habitation et la contribution à l'audiovisuel public des particuliers figurent sur un même avis d'imposition. Pour 2010, le montant de la contribution est de 121 euros en métropole et de 78 euros dans les départements d'outre-mer. Les contribuables non mensualisés ont jusqu'au 15 novembre 2010 (ou 15 décembre 2010) pour régler la taxe d'habitation et la contribution à (...)
Lire l'article entier
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Taux d'intérêts bas


En France les taux d'intérêts sont bas 3,3%

Tout est configuré pour qu'une reprise de l'immobilier se réalise dans les meilleurs délais, Les promoteurs immobiliers ne construisaient plus de programmes neufs ces dernières années à cause de la crise. Du coup ils ont vendus les stocks. La carence de biens immobiliers par rapport à la demande (il manque de très nombreux logements en France) couplée à la baisse des taux d'intérêts et à la pénurie de logements neufs va favoriser sans doutes possible la remontée des prix des logements anciens.
Nous entrons dans une nouvelle période de hausses annoncées par l'ensemble des grands acteurs de l'immobilier.
La crise n'est cependant pas terminée. Un endettement légal de 30% sur les revenus des familles donne une tendance du pouvoir d'emprunt possible des ménages français. Certes la baisse des taux d'intérêts contribue à une augmentation de l'enveloppe de prêt qui sera consentie aux ménages, mais n'influe pas sur les revenus de ces mêmes ménages. Dans un pays dont on sait que le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté augmente, et le nombre de riches également comment se situent les ménages moyens ?
Fin de la crise ou reprise immobilière artificielle ? à vous de juger.
Realty Gold World Ltd
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Buying In France

Preliminary contracts

 
The sale of property is almost always preceded by a preliminary contract under the terms of which the future buyer and seller express their interest in the transaction whilst providing themselves with time to verify feasibility (obtain financing or preliminary documents or information, etc..).

There are three main types of preliminary contract : the unilateral commitment of sale, the purchase ofer and the provisional agreement of sale. Each of these instruments has important and different consequences to which your notaire, if contacted before you commit yourself, will draw your attention and will provide pratical advice.

You should never rely on the title of the instrument : these are binding "commitments" and "offers" (respectively in French, "promesses" and "offres"). Only by carefully reading the contents of the instrument can you understand to what you are committed.

Do not forget that the terms and conditions of the sale are set from the preliminary contracts onwards.It will be very difficult to amend these terms thereafter.

More informations ....  http://www.paris.notaires.fr/art.php?cID=288&nID=711

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

The deed of sale

The deed of sale


Any property sale must be recorded by a notarised deed. After the preliminary contract has been signed, the notaire undertakes the formalities, obtains the authorisations and assembles the requisite documents to ensure that the deed of sale is fully effective and cannot be disputed or annulled. Some formalities are undertaken before the sale ; others after the deed has been signed.

More informations .... http://www.paris.notaires.fr/art.php?cID=288&nID=710

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

News sur l'immobilier en France

IMMOBILIER EN ILE-DE-FRANCE - Les prix et les volumes de ventes au 1er trimestre 2010
 
Un marché animé par une forte demande de logements

Les Notaires de Paris-Ile-de-France ont diffusé à la presse les chiffres (volumes et prix) du marché immobilier francilien au 1er trimestre 2010. Après une période de pause les marchés immobiliers dans la Région Ile-de-France sont nettement repartis, selon les Notaires de Paris-Ile-de-France.

 
•Nombre de ventes - Le nombre de logements vendus au 1er trimestre 2010 (environ 41.000 logements) a été supérieur de 80% par rapport au 1er trimestre 2009 et même légèrement supérieur aux chiffres du 1er trimestre 2008 (+4,0%).

– Les prix en Ile-de-France sont repartis à la hausse, de manière surprenante en période de récession économique. Fin mars 2010, la variation annuelle des prix tous logements confondus est à nouveau à la hausse et s'élève à + 1%.


Communiqué de presse du 27 mai 2010


REAL ESTATE IN ILE - DE- FRANCE - Prices and sales volumes in Q1 2010

A market driven by strong demand for housing

Notaries of Paris- Ile -de - France have circulated to the press the numbers ( volume and price) of the Paris property market in Q1 2010. After a period of pause real estate markets in the Region Ile -de -France are clearly distributed according to the Notaries of Paris -Ile - de- France.

 
•Number of Sales - The number of homes sold in Q1 2010 ( about 41,000 units) was higher by 80% compared to first quarter 2009 and slightly higher than in the first quarter of 2008 (+4.0 % ) .

  • Prices in Ile- de- France are divided up, so surprising in times of economic recession. End March 2010, the annual change in housing prices all combined, is again rising and stands at 1%.

Press Release May 27, 2010

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Visa Shengen pour la France.

Visa Schengen pour la France


La France est la première destination touristique du monde avec près de 82 millions de visiteurs, loin devant l'Espagne Qui a Compté plus de 59 millions de touristes en 2007, et les États-Unis avec 56 millions.

Si la France est un pays que les étrangers aiment visiter, tous ne Sont pas soumis Aux Memes Règles pour entrer sur son territoire. Certains l'exonère étrangers sont dé visa pour entrer en France et d'autres DOIVENT EN retirer de l'ONU au Consulat de France le plus proche du lieu Où ils habitent.



Les Pays Dispensés de visa pour entrer en France



Les ressortissants des 26 autres pays de l'Union Européenne Sont Dispensés de visa pour venir en France, c'est a dire: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suède.



A ces pays s'ajoutent Ceux AYANT des Accords avec l'Union Européenne Comme l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.



La France n'exige pas de visa touristique non plus pour un certain nombre de pays dont la liste figure ci-dessous:

Andorre
Argentine
Australie
Bolivie
Brésil
Brunéi Darussalam
Bulgarie
Canada
Chili
Corée du Sud Costa Rica
Croatie
États-Unis
Guatemala
Honduras
Israël
Japon
Malaisie
Mexique
Monaco Nouvelle-Zélande
Nicaragua
Panama
Paraguay
Saint-Marin
Salvador
Singapour
Uruguay
État de la Cité du Vatican
Vénézuela


Pays necessitant un visa pour entrer en France

Si votre pays ne figurent pas Parmi Ceux mentionnés dans la rubrique précédente, alors vous avez Besoin d'un visa pour entrer en France, Quelque Soit la durée de votre séjour.

Si vous êtes ressortissant d'un pays Qui n'en est pas dispensé, les formalités Nécessaires A remplir pour indiquées Sont Obtenir un visa sur le site du Ministère des Affaires Étrangères.

Le visa pour la France permet au touriste étranger, sauf les restrictions, de Circuler Librement Dans Tous Les Pays de l'Espace Schengen.

22 des États Membres de l'Union européenne font partie de l'Espace Schengen. A ces 22 États Quatre autres pays européens Sont associés à cette union douanière, l'Islande, la Norvège et la Suisse et le Liechtenstein.

Les Etats européens n'intégrant pas l'Espace Schegnen Et pour Lesquels Peut être un visa Nécessaire selon votre pays d'origine Sont le Royaume-Uni, l'Irlande, la Bulgarie et la Roumanie.

Si un visa Schengen vous permet de vous Déplacer Librement Dans Tous Les Pays Membres et Associés de l'Espace Schengen, néanmoins Devez vous vous adressez au Consulat du premier ministre paie Où vous arriverez pour obtenir ce visa.

Des territoires Appartenant aux Pays européens NE PAS Sont couverts par les accords de l'Espace Schengen et nécessitent l'obtention d'un visa spécial.

France: Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Terres Australes et Antarctiques françaises, Wallis-et-Futuna.

Pays-Bas: Antilles néerlandaises, Aruba.
Allemagne: Helgoland.
Danemark: Groenland, îles Féroé.
Norvège: Svalbard.




Tarif du visa pour la France


Visa touristique de courte durée (moins de 90 jours): 60 €
Visa de long séjour (plus de 90 jours): 99 €
Visa touristique pour les DOM TOM: 60 €

Les ressortissants des pays suivants bienfaisante d'un tarif réduit pour les frais de dossier Qui s'élèvent à 35 € en vue d'Obtenir un visa: Albanie, Bénin, Bosnie, Macédoine, Moldavie, Monténégro, Russie, Serbie et Ukraine.


Formalités pour entrer en France

?–?Passeport valide avec visa

?–?justificatifs des conditions de votre séjour en France (réservation d'hôtel, inscription à un voyage organisé, attestation d'accueil Dans la famille ou chez des amis)

?–?justificatifs des moyens d'existence en France (argent liquide, chèques de voyage, carte de crédit internationale, etc ...)

?–?Garanties de rapatriement vers le pays de résidence (billet d'avion retour ou tout autre moyen de transport)

?–?Couvrant une assurance-voyage, les frais de soins médicaux et hospitaliers d'urgence et de rapatriement pour raison médicale pour Une couverture minimale de 30 000 euros

Pièces Réunir A pour l'obtention du visa

?–?Un formulaire de demande de visa de court séjour original, rempli et signé

?–?Deux photographies d'identité en couleur 3,5 cm x 4,5 cm sur fond clair uni (Tête nue, prises de face, récentes et ressemblantes)

?–?Original du passeport valable au moins 3 mois après la date d'expiration du visa DEMANDÉ)

?–?Photocopie du passeport (5 premières pages du passeport, ainsi q De toutes les pages comportant des visas ou des cachets d'entrée et de sortie de l'Espace Schengen, des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Suisse)

?–?Attestation d'accueil établie par la mairie de résidence de l'accueillant couvrant la période de séjour envisagée, photocopie ou d'une réservation d'hôtel Confirmée, d'un titre de propriété ou bail de location d'un logement en France

?–?Photocopie de l'attestation d'accueil, ou Le cas échéant d'une réservation d'hôtel Confirmée, ou d'un titre de propriété ou, d'un cautionnement de location d'un logement en France

?–?Attestation de retrait de compte devises ou photocopie d'Une carte bancaire internationale avec relevé de compte

?–?Photocopie de l'attestation de retrait de compte conçoit, OU LE CAS ECHEANT D'UNE carte bancaire internationale avec relevé de compte

?–?Assurance Couvrant au minimum pour 30 000 euros les depenses médicales et hospitalières, y compris d'aide sociale résultant de soins Qui pourraient être engagés Durant le séjour en France et / ou Dans l'espace Schengen ainsi q les raising frais de rapatriement.

Informations sur les demandes de visa

en 2006 les consulats français on reçu plus de 2,34 millions de demandes de visa et plus de 2 millions de visa ont été délivré, ce qui représente un taux d'acceptation de 87%.

La France dispose de 201 postes consulaires habilités à traiter les demandes de visa dans le monde et 8 postes dans les pays de l'espace Schengen la représentant.

52% des demandes ont été faites dans les 15 consulats les plus fréquentés, et 92% des demandes sont faites pour des visas de court séjour (moins de 90 jours).

Les 15 services consulaires les plus important (2006)

Consulat Demande Taux d'accord

1 Moscou 259.423 97,22%

2 Alger 159.348 56,02%

3 Istanbul 106.085 96,55%

4 Pékin 102.561 91,06%

5 Tunis 84.268 87,56%

6 Londres 79.287 90,83%

7 Casablanca 73.657 83,49%

8 Taipei 70.726 99,78%

9 Annaba 53.181 52,18%

10 Genève 43.617 97,74%

11 Kiev 42.797 90,02%

12 Bombay 42.304 96,57%

13 Shanghai 38.177 89,88%

14 Beyrouth 36.127 83,32%

15 Saint-Petersbourg 34.650 98,40%

Les consulats où le taux de refus est le plus élevé

Annaba (Algérie) : 47,82%

Alger (Algérie) : 43,98%

Conakry (Guinée) : 40,02%

Kinshasa (RD du Congo) : 38,82%

Accra (Ghana) : 35,54%

Port-au-Prince (Haïti) : 33,88%

Pointe Noire (Congo) : 33,22%

Diego Suarez (Madagascar) : 32,10%

Moroni (Comores) : 31,02%

Dacca (Bangladesh) : 30,01%

Abidjan (Côte d'Ivoire) : 28,91%

Agadir (Maroc) : 27,97%

Douala (Cameroun) : 27,75%

Bamako (Mali) : 27,20%

Infos, News from http://www.americas-fr.com/tourisme/informations/visa-pour-entrer-en-france-2123.html

Annonces Immobilières : www.realtygoldworld.com
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

La lettre de Conjoncture de la Fnaim N°61 1er semestre 2010

Tendances du marché Français
La Lettre de Conjoncture de la FNAIM propose, chaque trimestre, d'apprécier les grandes tendances des marchés immobiliers privés.
Lettre de conjoncture n°61 - 1er semestre 2010

Immobilier ancien au 1er semestre 2010 :
Ressorts du marché
et perception de la conjoncture dans les agences

Pour illustrer et développer son analyse conjoncturelle du marché, l'Observatoire de la FNAIM est désormais enrichi d'une enquête visant à mesurer l'opinion des Français à l'égard du marché de l'immobilier.
Plus précisément, cette enquête réalisée en collaboration avec l'IFOP a pour objectif :

•de définir la perception générale des ménages vis-à-vis du marché immobilier ;
•de mesurer les comportements et les intentions d'achat à plus ou moins long terme;
•et d'évaluer les effets ressentis par les Français vis-à-vis de la conjoncture.
A l'image de l'indicateur de confiance des ménages établi par l'INSEE, les résultats d'enquêtes pluriannuelles seront résumés, à terme, au sein d'un baromètre synthétique FNAIM-IFOP de moral des ménages visant à relativiser leur perception du marché de l'immobilier et à anticiper les tendances de leurs opinions.

Les facteurs de résistance à la baisse des prix
Les remèdes pour redonner confiance au marché

Au cours du premier semestre 2010, avec des baisses et des hausses de prix alternées observées chaque mois, les prix des logements anciens sont restés stables. Sur un an (12 derniers mois par rapport au 12 mois précédents), la baisse des prix s'établit en moyenne à -0.7% : elle semble donc toucher à sa fin.
C'est ce que confirme l'opinion. Selon un sondage FNAIM-IFOP, la majorité des Français envisage une stabilité des prix au cours des prochains mois (56%), certains n'excluant pas de nouvelles hausses (28%). Une tendance confirmée par les professionnels eux-mêmes : interrogés en agence, 62% d'entre eux anticipent une stabilité des prix au cours des six prochains mois et 11% de nouvelles hausses.
Grâce aux acquis de baisses enregistrés depuis 2008 (les prix des appartements et des maisons ont retrouvé leurs niveaux observés fin 2005) et aux conditions de crédit extrêmement favorables (les taux ont à nouveau atteint leur plancher historique), la bonne tenue de la solvabilité des ménages constitue sans aucun doute le principal facteur de résistance à la baisse des prix. En effet, alors que les prix ont enregistré une hausse de +82% au cours des dix dernières années, les emprunteurs doivent aujourd'hui faire face à des mensualités (1) qui ont progressé en moyenne de +30% ! Une contrainte supportable compte tenu de l'évolution de leurs salaires, +27.4% entre 2000 et 2010 (ou compte tenu de l'évolution du revenu disponible brut (2) sur la même période, +46.3%). En termes relatifs, la demande s'exprime donc aujourd'hui dans les mêmes conditions qu'en 2000.

Par ailleurs, les « pluri-accédants » tirent désormais profit des hausses de prix acquises. Étant capables de mobiliser un apport personnel élevé, ils peuvent faire face aux niveaux actuels des prix. Ainsi, par exemple, le produit de la revente d'un logement acquis en 2000 leur permet, aujourd'hui, de constituer un apport personnel de l'ordre 75% dans le cadre du financement d'une opération similaire (3).
Pour autant, les facteurs de blocage du marché sont encore nombreux. Après deux années de repli et en dépit d'un léger sursaut observé depuis fin 2009, le volume d'activité s'établit toujours à un niveau inférieur de -25% par rapport aux années 2001-20074.
Le rebond du marché a du mal à se confirmer : 48% des professionnels sondés sur la perception de l'activité se déclarent non satisfaits (et respectivement 45% et 7% assez ou très satisfaits). La clientèle n'est toujours pas plus au rendez-vous : les deux tiers des professionnels déclarent que le nombre de visites en agence ou de contacts Internet a diminué (un tiers) ou est resté stable (un tiers). Au total, un professionnel sur deux est pessimiste quant à la bonne tenue du marché et seulement 28% anticipent une activité plus dynamique d'ici la fin 2010-début 2011, c'est notamment le cas sur le marché francilien.
En Île-de-France, et plus particulièrement à Paris, les évolutions sont singulières. La pression de la demande, supérieure à l'offre, ravive les tensions sur les prix : +3.5% sur un an en Île-de-France et +4.5% en moyenne annuelle à Paris (et même +6.8% entre le 1er semestre 2010 et le 1er semestre 2009). Les intentions d'achat liées à la baisse des prix se sont multipliées, c'est vrai, mais les propriétaires restent réticents à vendre leur bien dans le contexte actuel, par craintes liées aux prêts relais ou de peur de ne pas vendre ou pas au meilleur prix. Et cela, même si la plupart des transactions se réalisent en majorité (70%) dans un délai inférieur à six mois...
En province, à l'inverse, l'offre est excédentaire. Selon les professionnels, la demande est pénalisée par des niveaux de prix jugés trop élevés (dans 76% des cas) et les revenus des acheteurs potentiels ne leur permettent pas d'accéder à la propriété (dans 59% des cas). Ce constat est à relativiser, certes, compte tenu des capacités d'emprunt élevées appréciées au niveau macro-économique (+40% à mensualité constante entre 2000 et 2010). Mais il illustre tout de même les difficultés rencontrées par la clientèle, et notamment par les primo-accédants. Ces derniers constituent en effet seulement un tiers de la clientèle des professionnels.
A la mi-année 2010, le redémarrage attendu de l'activité semble céder la place au renforcement de déséquilibres structurels : la primo-accession recule et de nouvelles hausses des prix apparaissent sur les zones tendues, entretenues par une demande excédentaire (et non par des comportements spéculatifs).
Dans ce contexte, il est certain que le marché de l'ancien ne retrouvera pas plus de fluidité avant plusieurs mois. Au préalable, les ménages devront retrouver confiance dans la pierre et prendre conscience qu'il leur est possible de réaliser un projet immobilier, à l'image des 150 000 accédants qui ont bénéficié d'un prêt à taux zéro dans l'ancien l'an passé !
Dans un contexte économique toujours dégradé (taux de croissance faible, pression du chômage, gonflement du poids des déficits publics, faible progression anticipée du pouvoir d'achat, nouvelle rechute des marchés boursiers), l'immobilier, valeur refuge, peut retrouver ses lettres de noblesse. Et cela, plus tôt qu'espéré, grâce à un nouveau coup de pouce des pouvoirs publics, comme ce fut le cas en 1998 avec la baisse des droits de mutation qui a accompagné le redémarrage de l'activité, ou encore en 2007, avec la déduction des intérêts d'emprunts qui a redonné confiance au marché, alors que beaucoup s'accordaient à dire qu'il était à l'aube d'un retournement brutal...

(1) Mensualités calculées hors apport personnel sur des prix moyens trimestriels observés France entière aux conditions de taux fixes (TEG) et durées moyennes relevées par la Banque de France.

(2) Les salaires sont une composante du Revenu Disponible Brut qui incluent les autres sources de rémunération, gains de placements, allocations diverses ou encore retraites. Source : INSEE, Bulletin mensuel des statistiques du travail, DARES Décembre 2009.

(3) Le capital restant dû d'un ménage ayant contracté un crédit pour financer 100% d'un achat de 70 m² de surface habitable en 2000 (95 675 € pour 1 367 €/m² moyenne nationale), est de 42 174 € aujourd'hui. En procédant à la revente de son logement cette année (168 000 € pour 2 400 €/m² moyenne nationale), il disposera donc de 125 826 € (168 000 - 42 174). Toutes choses égales par ailleurs, le produit de la revente de son logement lui permettra donc, aux conditions de marché actuelles, de constituer un apport personnel de 75% dans le cadre du financement d'une opération similaire (70 m²) ou de financer l'acquisition de 52 m² supplémentaires (dans le cadre d'un nouveau recours à l'emprunt).
4 Source : CGEDD d'après DGFiP (MEDOC) et bases notariales.


> Télécharger le document complet http://www.fnaim.fr/immobilier-pratique/conjoncture/les-tendances-du-marche.html


Ajouter un commentaire



Market trends

La Lettre de Conjoncture of FNAIM offers a quarterly basis to assess overall trends in private real estate markets .


Letter Tendency No. 61 - 1st half 2010

Older building in H1 2010
Spring Market
and perception of market activity in the agencies


To illustrate and develop its economic analysis of the market, the Observatory is now enhanced FNAIM a survey to gauge the opinion of French people towards the real estate market .
Specifically , the survey conducted in collaboration with the FIFG aims to:

•define the general perception of households vis -à - vis the housing market ;
•to measure attitudes and intentions to purchase more or less long term ;
•and assess the effects felt by the French vis - à-vis the economy .
Just like the consumer confidence indicator established by INSEE , the multi-year survey results will be summarized , ultimately , in a barometer synthetic FNAIM- FIFG consumer confidence relative to their perception of real estate market trends and anticipate their opinions.

The resistance factors to lower prices
Remedies to restore market confidence

During the first half of 2010 , with declines and price increases observed every alternate month, house prices have remained stable . On a year (last 12 months compared to 12 months ), lower prices averaging -0.7 % : it seems to be ending .
This confirms that opinion. According to a survey FNAIM - FIFG , the majority of the French consider a stable price over the next few months (56 % ) , some do not exclude further increases ( 28%). This trend is confirmed by the professionals themselves : agency interviewed , 62% expected them to price stability over the next six months and 11% further increases .
Thanks to the achievements of decline recorded since 2008 (prices of apartments and houses have regained the levels observed in late 2005) and the extremely favorable credit terms (rates have again reached their historical low ) , the good performance of the solvency of households is undoubtedly the main factor of resistance to falling prices . Indeed , while prices have increased by 82 % over the past decade , borrowers are now faced with monthly payments ( 1) grew on average by 30 %! A constraint bearable given the evolution of their wages , +27.4 % between 2000 and 2010 ( or on account of the evolution of gross disposable income ( 2) over the same period , +46.3 %) . In relative terms, the demand thus expressed today in the same conditions as in 2000.

By contrast, " multi- buyers " now take advantage of price increases acquired . Being able to mobilize a large personal contribution , they can cope with current price levels . For example , proceeds from the sale of a home purchased in 2000 allows them today to be a personal contribution of about 75% in the financing of a similar operation ( 3).
However , the factors blocking the market are still numerous . After two years of decline and despite a slight start seen since late 2009, the volume of business stood still at a lower level of -25 % compared to the years 2001-20074 .
The market rebound was difficult to confirm : 48 % of professionals surveyed about perceptions of the activity reported unmet (and respectively 45 % and 7 % fairly or very satisfied) . The customer is not always more appointments : two thirds of the professionals say the number of visits to agency or Web contacts decreased ( third ) or remained stable ( third ) . In total, over two Professional is pessimistic about the good performance of the market and only 28 % expect a higher level of activity of late 2010 -early 2011, including cases in the Paris .
In the Ile- de-France , and particularly in Paris , the changes are remarkable . The pressure of demand exceeding supply , revive tensions on prices: +3.5 % YoY in Ile -de -France and +4.5 % YOY in Paris (and +6.8 % in 1st half 2010 and the first half of 2009) . Purchase intentions related to declining prices have increased, it is true, but the owners are reluctant to sell their property in the current context , by fears of bridge loans or fear of not selling or not best price. And this, although most transactions are carried out mostly ( 70 % ) within less than six months ...
In the provinces, in contrast , the excess supply . According to professionals , the demand is adversely affected by price levels considered too high ( 76% ) and revenue potential buyers does not allow them to access the property (in 59 % of cases) . This observation is relative , of course, given the high borrowing capacity assessed the macroeconomic level ( +40% at constant monthly between 2000 and 2010). But it still illustrates the difficulties encountered by customers, especially by first-time buyers . These are in fact only one third of the clients of professionals .
In mid -2010 , restarting expected activity seems to give way to the strengthening of structural imbalances : the primary assumption of declining and further price increases appear to tense areas , fueled by excess demand (and not by speculative behavior ) .
In this context, it is certain that the market will not regain the former more smoothly for several months . Previously, households will regain confidence in the stone and realize that it is possible for a housing project , like the 150,000 buyers who received a loan to zero in the former the year!
In an economic environment still degraded ( low growth , unemployment pressure , swelling of the weight of public deficits , slow growth early in the purchasing power , a new relapse in stock markets ), real estate , a safe , may find his letters nobility . And so, earlier than expected , thanks to a new push for government, as was the case in 1998 with the decline of human mutation that accompanied the upturn in business , or in 2007 , with the deduction of mortgage interest which has boosted confidence in the market, while many agreed that it was the dawn of a sudden reversal ...

( 1 ) Monthly contribution calculated excluding staff on quarterly average prices observed all France on the conditions fixed rate ( APR ) and mean durations identified by the Bank of France .

(2 ) The wages are a component of gross disposable income , which includes other sources of compensation , investment gains , various allowances or pensions. Source : INSEE , Monthly Bulletin of Labour Statistics, December 2009 DARES .

( 3) The outstanding capital of a household who contracted a loan to fund 100 % of a purchase of 70 square meters of living space in 2000 ( € 95,675 to € 1,367 / m² national average), is € 42,174 today . In making the resale of his home this year ( € 168,000 to € 2,400 / m² national average), therefore it will have € 125 826 (168 000-42 174). All things being equal , the resale proceeds from the slot it will then, in the current market conditions , the personal contribution of 75 % in the financing of a similar operation (70 m ) or finance Acquisition of additional 52 m² ( under a new borrowing ).
4 Source : CGEDD according DGFiP ( MEDOC ) and notarial bases .


> Download Full Document http://www.fnaim.fr/immobilier-pratique/conjoncture/les-tendances-du-marche.html


Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Vous voyagez en France ?

Vous voyagez en France ? Vous y étudiez, y travaillez ou y vivez ? Découvrez "www.france.fr";, le portail officiel de la France comprenant des actualités, des informations pratiques et des services.
"France.fr" qui se décline en 5 langues (français, anglais, allemand, espagnol et italien) s'adresse à tous publics (français résidents en France, français expatriés, touristes français ou étrangers, ressortissants étrangers souhaitant se rendre en France pour étudier ou travailler...). Vous pouvez accéder au (...)

http://www.service-public.fr/actualites/001754.html?xtor=RSS-66
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Prêt à taux zéro

L'Agence nationale pour l'information sur le logement (Anil) propose en ligne une synthèse concernant le Prêt à taux zéro (PTZ), à la suite de la publication de textes réglementaires au Journal officiel du jeudi 5 août 2010.
Le décret confirme la fin, au 31 décembre 2010, de la majoration de 50 % du PTZ destinée à financer les opérations d'acquisition ou de construction de logements neufs au cours du 2ème semestre 2010. Il prévoit également 2 mesures de simplification. L'exigence d'un état des lieux (...)

Afficher l'article...
http://www.service-public.fr/actualites/001084.html?xtor=RSS-66
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Exonération de la taxe d'habitation

Les conditions de ressources pour bénéficier en 2010 d'une exonération totale de taxe d'habitation et de taxe foncière sur les propriétés bâties sont précisées dans un arrêté publié au Journal officiel du mercredi 17 mars 2010.
En France métropolitaine, le revenu fiscal de référence qui figure sur l'avis d'impôt sur les revenus 2009 ne doit pas être supérieur à 9 876 euros pour la première part de quotient familial, majoré de 2 637 euros pour chaque demi-part supplémentaire ou de 1 319 euros en cas de quart de (...)
http://www.service-public.fr/actualites/00794.html?xtor=RSS-66
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Indice de référence des loyers

Pour le 3ème trimestre 2010, l'Indice de référence des loyers (IRL) a augmenté de 1,10 % sur une année. C'est ce qu'indique l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) jeudi 14 octobre 2010.
L'IRL sert de référence pour la révision du loyer intervenant chaque année en cours de bail lorsque le contrat de location comporte une clause de révision annuelle du loyer. Il fixe les plafonds des augmentations annuelles des loyers que peuvent exiger les propriétaires de leurs (...)
http://www.service-public.fr/actualites/00941.html?xtor=RSS-66
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious
News Visa Shengen

Visa Shengen

News sur les évolutions du visa shengen
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Russie et Visa Shengen

Italie
Berlusconi support pour soulever le régime des visas entre la Russie et l'UE
La première visite à Milan le président Dmitri Medvedev , après ses entretiens avec le Premier ministre brève Silvio Berlusconi peut être considérée comme réussie . Face à la première italienne du leader russe a été un autre avocat de la suppression des formalités de visas entre la Russie .. Prochain
24/07/2010


Espagne
Espagne - pour la suppression des visas dans l'UE pour les Russes
L'Espagne soutient l'idée d'introduire le régime sans visas entre la Russie et l'UE. " Nous sommes pour la facilitation maximale du régime des visas pour les Russes . Nous ne tenir pour le régime d'exemption de visa » , - dit Interfax l'ambassadeur d'Espagne à la Russie , Juan Antonio Mark . ..
23/07/2010

Allemagne
Merkel va aider la Russie à la suppression des visas dans l'UE
La chancelière Angela Merkel a promis d'aider à la question de l'éventuelle suppression de visas entre la Russie et l'UE. Elle dit cela lors du forum russo- germanskom " Dialogue -Pétersbourg " , RIA Novosti.

Le président russe Dmitri Medvedev a exprimé sa confiance que si la volonté politique d'une Europe unie sera en mesure de se prononcer sur le régime sans visas avec la Russie . «Il ya des sujets sur lesquels nous coopérons. Le thème d'aujourd'hui sonne visas : parlé entre collègues , parler d'une société civile dans notre pays . Cela devrait aider , et les échanges de jeunes , et juste pour aider à communiquer , " - a déclaré Medvedev.

Mme Merkel a déclaré en réponse que « la délivrance de visas de limiter les contacts dans divers domaines. " Nous sommes certainement face à cette " - dit-elle .
Puteshestviya@Mail.Ru

Plus d'informations sur http://travel.mail.ru/news/group10/
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious
 
 


Copyright Gaetano Mariscalco © 2010. Tous droits réservés.
                         
Logos de solution PayPal


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
contact webmaster : contact@mariscalco.com